BRM 400 km Descartes

Philippe m'ayant invité au brevet de Descartes qu'il organise j'enfourche mon vélo à 12H30 pour m'y rendre, deux heures de flotte dès le début ça met en condition... J'arrive à Descartes vers 16H30 sous le soleil ! Je rencontre Philippe que je ne connaissais que via le forum. Inscription, contrôle des machines, le club de Descartes ne néglige rien.

La carte interactive

17 heures, nous sommes 13, le départ est donné. Pas le temps de dire ouf, une bande de fou furieux part devant, nous ne les reverrons jamais. Je me retrouve avec Phillipe et Andrew qui s'est laissé décrocher du groupe de tête, ça roule un poil plus vite que mon rythme mais je reste avec eux, c'est encore une occasion de rouler avec des rubans blanc ! Le premier contrôle de Valençay est atteint, nous pointons et mangeons un bout.

Nous repartons à 4, le rythme devient plus acceptable pour moi. Le relief n'est pas très prononcé, ça roule facile. Nous faisons une petite halte pour nous couvrir, la nuit risque d'être froide. Malgré nos trois GPS nous faisons une erreur de parcours, pas bien grave nous retombons sur nos pattes. Arrivée à Villeneuve-sur-Cher, il faut pointer. Je regarde ma feuille de route où Sainte-Thorette est indiqué comme contrôle ! Je n'ai pas la dernière mise à jour... si j'avais été seul, je me serais planté ! Il y a de la musique plein pot, nous mangeons au pied de l'église.

La nuit avance mais pas moi, j'ai vraiment du mal. Le froid et l'envie de dormir me coupe les pattes. Je fais l'élastique avec mes trois compères, je ne suis pas bien du tout malgré le vent favorable. Nous arrivons enfin à Châteaumeillant, c'est la mi-parcours. Une pelouse, je ne résiste pas et m'allonge au pied d'un arbre, Andrew et Daniel font de même. Philippe lui qui a des douleurs aux cervicales, je lui propose du Niflugel qui ne sera malheureusement pas efficace.

De nouveau en selle, Philippe nous indique qu'il n'est pas au mieux. Je laisse filer le groupe, je n'avance plus du tout, le profil devient plus rude. J'arrive à La Châtre, mon fidèle GPS m'indique la bonne direction pour la traversée. La route est très usante, j'en chie. Cette longue ligne droite me laisse apercevoir les loupiottes de mes compagnons. Je vois soudain une lumière dans mon rétro, ça y est t'hallucines maintenant ! Mais non c'est Daniel qui c'est trompé dans La Châtre, il me dépose. Je pense donc que Philippe et Andrew sont devant. Arrivé au croisement qui permet de quitter cette route, il n'y a qu'Andrew, Philippe est derrière pris de nausées. Au petit jour j'ai encore sommeil, plusieurs fois je manque de chuter, je m'arrête. J'en profite pour manger un sandwich en fermant les yeux, parfois il suffit de peu pour déconnecter et repartir plus frais. Phillipe arrive, il a l'air au plus mal, c'est décidé il ne repartira pas de La Jarrige. Ca descend pas mal pour arriver au contrôle qui est chez Philippe, son épouse m'accueille très gentillement et m'offre le café et du gâteau, ça fait du bien.

J'arrive au moment ou Andrew repart, et je croise Daniel et Philippe au moment de mon départ. Je suis en pleine forme, les kilomètres défilent bien. Arrivée à La Trimouille les affaires se compliquent, cap au Nord, le vent est très fort et sera constant jusqu'à l'arrivée. Je pointe à Saint-Savin un peu émoussé, j'ai faim c'est bon signe, coca/sandwich/cake/banane me requinque.

L'unique moment ou je n'ai pas eu de vent c'est dans la forte montée menant sur les hauteurs de d'Angles-sur-Anglin ! Je suis passé ici il y a 15 jours sur le 400 de Saint-Georges. J'aperçois un cyclo sur la terrasse d'un bar je le salue et passe mon chemin. J'ai de très bonnes jambes et malgré ce vent terrible qui me rappelle celui de mon tour de Vendée, j'avance bien c'est un peu ma revanche sur la Vendée ou j'étais KO. Tournon-Saint-Martin, je m'engage sur la D750, 35 kilomètres à faire, je vois défiler les bornes une par une toutes les trois minutes. Je le prend comme un jeu et j'essai de tenir le rythme, si tout va bien je serais à Descartes à 15 heures. Se sera 15H05 car je merde complètement pour retrouver le local des cyclos. Je suis étonné car Andrew n'est pas arrivé, c'était lui le cyclo d'Angles-sur-Anglin si j'avais su je me serais arrêté et nous aurions luttés à deux contre le vent...

Voilà ce brevet est bouclé et je fini en bonne forme. Je tiens à remercier les cyclos de Descartes qui ont été très sympas et accueillants sans oublier Philippe qui organisait son premier brevet.

Le diaporama

sans nom