BRM 300 km Ménigoute bis - Saison 6

Suite à mon abandon sur problème mécanique la semaine dernière, j'ai décidé de refaire ce 300 en solo en gardant la même heure de départ.

Fontenay-le-ComteA 5H pétantes je décolle de mon domicile. J'oubliais ! Ce n'est pas avec ma fidèle randonneuse que je m'élance mais avec mon Lapierre Alu typé course. Mes poches sont bourrées de bouffe, il y a quelques heures de vélo et je consomme toujours autant. J'ai 5 sandwichs et 10 barres de céréales (il ne restera rien à mon retour). Niveau éclairage : un feu arrière fixé sur le tube de selle et ma lampe frontale, pas le top mais mieux que rien...
Contrairement au week-end dernier le temps semble être plus que correct, beau et un peu de vent du Nord. Cette fin de nuit est un peu fraîche, de toute façon pas mal de bosses sont au programme de cette première étape ça réchauffe. 2 petites heures de route et le jour ne tarde pas à se lever. Je passe là où j'avais fait demi-tour et je file à Fontenay-le-Comte que j'atteins à 8H pile.

LuçonArrêt express, quand je suis seul je ne m'attarde pas. Le second contrôle n'est pas très loin et facile. Le vent est de coté depuis le départ mais ne me gêne pas. Ca avance très bien et en plus il fait beau ! Avec l'état de mes pneus j'ai un peu de doute, vont-ils encore durer sur 300 bornes ? Faut avoir le moral et je l'ai ! Allez Luçon se présente devant moi, il est 9H58 précises.

Changement de cap, il faut rallier Mortagne-sur-Sèvre qui est plein Nord. Le vent n'est pas très puissant, il freine un peu ma progression mais ça va. Les routes sont plaisantes jusqu'à Les Essarts. Je passe un coup de fil à mon épouse. C'est beaucoup moins sympathique une fois sur la D160 passant par Les Herbiers car la circulation est dense. Avant le contrôle il faut grimper le Mont des Allouettes culminant à 232 m d'altitude. En 2011 dans l'autre sens ça montait nettement moins... Je suis à Mortagne-sur-Sèvre à 13H43.

MoncoutantMes poches se vident c'est bon signe. Il reste une centaine de kilomètres assez vallonnés avec le vent favorable. Encore une portion chiante pour rejoindre Saint-Laurent-sur-Sèvre par la D149. Je retrouve ensuite de petites routes tranquilles et de bonnes bosses. J'ai un coup de moins bien qui durera jusqu'aux abords de Treize-Vent puis nickel. Je longe la Sévre Nantaise jusqu'au contrôle de Moncoutant, très agréable. 15H51, photo et direction la maison.

Le final est un classique pour moi avec des routes que je connais parfaitement. Je me sens très bien. Il reste quelques bonnes côtes à avaler, mais quand on aime on ne compte pas. Le vélo peut exploser je finirai ce brevet il n'y a plus de doute, même à pied s'il le faut (je ne l'espère pas non plus) ! J'ai vraiment de bonnes jambes et je peux déguster les dernières bosses comme un bon dessert qui finit un excellent repas. J'arrive à Ménigoute à 18H39, bien content de ma journée.

Le diaporama

sans nom