Dodécaudax, novembre 2018

C'est la mi-novembre il est temps d'aller dodécaudaxer. Pour une fois je ne me suis pas levé aux aurores. Je me lève donc tranquille vers 7H, j'ai le temps de me préparer en attendant le lever du jour.

Petit matinJe pars sur un bon rythme direction Rom. C'est plat et le vent (nord-est) n'est pas encore trop défavorable. Il faut en profiter, ce que je fais en avalant 29 kilomètres la première heure. La moyenne va vite chuter car une fois passé Rom, le vent est pleine poire jusqu'à Gençay. Le parcours étant assez biscornu, le vent alterne face et latéral. Arrivé à Ligugé ça s'arrange mais le profil est bien plus escarpé. J'aurai du repis une fois sur la D3 menant à Sanxay. J'essaie de reprendre un peu de temps. J'ai 115 kilomètres (en 4H11) au compteur quand j'arrive au carrefour D3/D62.

C'est reparti pour 20 bornes de vent de face. J'ai la forme mais ce n'est pas facile quand même. Une longue ligne droite sans abris, que du bonheur... Et au bout Ayron. Je m'engage sur le route de Thénezay (j'ai l'habitude de la prendre dans l'autre sens), je sais qu'après j'en aurai fini avec ce foutu vent. Il me reste donc 55 kilomètres. Je passe par Parthenay (ville où je travaille), je connais les routes sur le bout des roues. Le vent étant favorable les kilomètres défilent. J'arrive à la maison 7H19 après être parti.

Je n'aurai pas connu le moindre baisse de régime (seul le vent m'aura freiné). J'ai consommé 2 bidons de poudre 640 (une prise toutes les 20 minutes) et 4 barres de céréales (une toutes les heures à partir de la quatrième heure). Cette alimentation me convient bien, ce n'est peut-être pas la cas de tout le monde. Je teste ça depuis le début de l'année (il a fallu trouver le bon dosage) et franchement ça fonctionne bien. Pour des distances plus longues les prises sont moins fréquentes et je mange plus de solide.

La prochaine sortie "dodécaudax" se déroulera le 14 décembre au départ de Tours pour le traditionnel Solstice !!