Dodécaudax, janvier 2017

Ayant terminé mon premier Dodécaudax en décembre dernier, je décide de conserver cette bonne habitude de dodécaudaxer tous les mois. En ce mois de janvier les conditions météo sont glaciales. Ma semaine de vélotaf a été éprouvante avec des températures facilement sous les -10°C. Mais il ne reste que 2 week-end et je ne voudrais pas me retrouver coincé sur le dernier. Je décide donc de faire ma sortie ce dimanche. Une fois n'est pas coutume j'attends que le jour se lève (en règle générale je pars tôt pour rentrer vers midi. Mais le froid m'incite à la prudence...).

CholetVers 8H30 j'enfourche mon vélo, -9°C temps clair pas trop de vent (les choses s'arrangent !). Direction Nord/Ouest, c'est à Cholet que je ferais demi-tour. Je prends la direction de Parthenay par ma route quotidienne qui me mène au boulot, je peux la faire les yeux fermés. J'y suis assez rapidement. Je suis surpris par les routes qui sont bien blanches en ville, je suis très prudent. Ca ne glisse pas mais  sait-on jamais. Je n'ai jamais traversé Parthenay par cette route, c'est sympa. Je passe le Thouet pour rattraper la D140 puis le D176 pour rejoindre Fénery. Les routes sont également bien blanches, j'ai bien fait de partir tard ! Les bosses n'arrivent pas à réchauffer mes pieds. Il ne fait vraiment pas chaud mais je compte sur le soleil pour améliorer les conditions. Bressuire est déjà là, je me souviens de cette traversée et de la route menant à Neuil-les-Aubiers. En effet en 2010 j'étais venu chercher une remorque de vélo chez Louis-Marie qui me la prêtait pour un super voyage avec ma fille. Nous étions d'ailleurs repartis l'année d'après avec Nicolas. Je me remémore ces instants magiques... Et voilà que se profile Cholet, il est 12H30 environ. 4 heures de route pour 100 bornes.

Mes pieds décongèlent doucement, je repars tranquillement par le même itinéraire. Le vent se lève un peu, il est d'Est donc latéral. Pendant tout l'aller j'avais un petit vent contraire et je me disais que le retour serait peinard. Et bien non, comme quoi ! Les jambes tournent bien, ça va bien se passer. Bressuire est de nouveau passé, je retrouve la sympathique (et bien ondulée) route passant par Boismé, Clessé et Fenery. Je me retrouve à Parthenay, le quartier Saint-Paul est agréable. Parthenay est derrière moi, me voici sur "ma" route. J'enclenche le pilote automatique, je connais chaque mètre par coeur. A 16H45 je suis à la maison. Je suis resté en mode "éco" pendant toute la balade, pas de fatigue, tout va bien.

La 13ème étape est faite et la saison commence bien. J'ai pour objectifs TriRhéna, une flèche Vélocio, plus toute le série de BRM et ce sera pas mal !