Dodécaudax, août 2016

Mareuil-sur-LayPour cette huitième étape du Dodécaudax il a fallu jongler entre la récupération du Douze Cents, les vacances et la canicule. J'ai donc attendu le dernier dimanche du mois avant la reprise du boulot. Je vais tester par la même occasion le vélo carbone que mon oncle m'a donné cet été (j'ai roulé avec toute la semaine).
Le réveil sonne à 3H20 pour un départ à 4H. Je pars tôt pour pouvoir aller à la piscine cet après-midi. Il fait plus frais que les jours précédent, nous étions en vigilance canicule. Je suis donc content de cette relative fraîcheur, il fait quand même 16 °C. J'ai tracé à l'arrache mon parcours hier soir. Je n'ai pas percuté qu'il faudrait que je branche mon téléphone sur le moyeu dynamo, donc la puissance de mon phare n'est pas top. Pas grave avec la frontale ça va. Juste quelques kilomètres de fait et mon téléphone commence à merder. Ca me saoule ! Je m'arrête souvent, j'ai carrément envie de rebrousser chemin après à peine une heure. Bon je regarde la direction à suivre et coupe ce putain de téléphone. Je connais bien la route jusqu'à Saint-Hilaire-des-Loges. Je reprends un bon rythme, j'ai perdu pas mal de temps. Cette année y'a vraiment toujours un truc qui va de travers... Le jour se lève enfin, je regarde de temps en temps mon parcours. Je mémorise le nom des villages traversés pour le retour. Finalement je roule bien. Le temps est nuageux, je supporte bien les manchettes et le gilet jaune. Le profil est roulant, je pédale facilement. A 8H24 j'arrive Mareuil-sur-Lay, c'est la mi-parcours.

Le temps d'une photo et je file. J'estime avoir perdu plus d'une demi-heure avec cette navigation nocturne. Le retour sera plus facile avec un très léger vent favorable. Ce vélo est vraiment très agréable. Je ne pensais pas qu'il y aurait une telle différence entre un alu et un carbone au niveau du confort. J'ai réussi à retenir pas mal de noms de commune, juste un ou deux arrêts pour être sûr d'être sur la bonne voie. Ca roule tout seul, les quelques bosses du parcours sont avalées sans coup férir. Je suis déjà de retour à Saint-Hilaire-des-Loges, maintenant je peux rentrer les yeux fermés. Je suis ralenti par une brocante à Champdeniers-Saint-Denis, une centaine de mètres à zigzaguer entre les badauds et je remonte en selle. Je me sens très bien, je pense être a la maison pour 12H30 alors j'accélère un peu. La route montant vers Saint-Georges-de-Noisné et la bosse de Clavé sont passées sans problèmes. Reste quelques kilomètres de plat pour arriver chez moi à 12H24 (4H pile pour le retour). Très content de ma forme et de mon vélo ! Mission accomplie je vais pouvoir lézarder à la piscine...

La prochaine étape le 24 septembre du coté de Poitiers avec l'organisation de Thierry Poupault, avis aux amateurs...