Dodécaudax, juin 2016

Afin de préparer le 1000 qui approche à grand coup de pédales, je voulais participer au BRM 200 de Thouars. Malheureusement celui-ci est annulé pour cause d'inondations. Je décide donc de me faire un 200 spécial dodécaudax en direction de Saintes. Comme d'habitude pour ce genre de parcours c'est un aller retour.

SaintesRéveil à 3H30 pour un départ à 4H. J'ai fait mon parcours en 3 clics, je ne sais pas vraiment si le profil est cassant. Jusqu'à Melle je connais bien la route, c'est ondulé. Pour l'heure la nuit est douce et j'ai de bonnes sensations. Une fois passé Melle c'est de la grosse départementale, mais il est tôt la circulation est quasi nulle. J'en ai pour une vingtaine de kilomètres qui m'emmène à Aulnay. A partir de là c'est beaucoup plus bosselé. Je suis content de retrouver de petites routes. J'arrive à Saintes à 8H08, j'ai fait 104 km.

Demi-tour. Le soleil est bien présent, je pensais avoir le vent favorable mais non. Comme quoi j'avais le sentiment de l'avoir défavorable à l'aller... Après une petite quarantaine de kilomètres je sens que c'est mou à l'arrière. Bingo ! Crevaison lente, déjà sur le 600 j'avais percé (plus franchement) ça commence à me saouler... Je m'arrête à l'ombre et j'en profite pour enlever mon goretex. Environ 10 minutes plus tard je repars regonflé à bloc (pas mon pneu, moi). Je retrouve "ma" grosse départementale. La circulation est plus importante, j'appuie plus fort. Melle est maintenant derrière moi, j'avale ces derniers kilomètres malgré un vent bien de face. J'arrive à la maison à 12H37.

Je suis à la moitié du dodécaudax.