BRM 300 km Ménigoute - Saison 5

Nous voici au rendez-vous de la deuxième étape de qualification au PBP. Comme d'habitude pour un 300 le départ est prévu à 5H. J'ai une heure pour distribuer les 20 cartes de route (2 inscrits sur place). Les deux derniers sont donnés quelques minutes avant le coup de feu. Nous serons donc 21 à nous élancer.

A l'aubeLe vent vient de l'Est, bonne nouvelle puisqu'il va nous pousser durant de nombreux kilomètres. Je pensais avoir froid mais non il fait plutôt doux en cette heure matinale, tant mieux. Le groupe est bien calme et silencieux. Régis monte à ma hauteur et me dit qu'il manque l'accent chantant de Serge, il a bien raison. Pour s'extirper de la Gâtine le profil est un peu cabossé. La plus grosse côte se situe avant Romans. Le jour s'est levé, nous arrivons au premier pointage de Beauvoir-sur-Niort à 7H34.

L'arrêt est rapide. A partir de maintenant c'est tout plat et le vent fort nous pousse. Je n'irai pas à dire qu'il ne faut pas pédaler, mais la progression est facile. Un sympathique groupe s'est formé. Je me dis que le retour ne sera pas simple si le vent reste ainsi ! Le contournement de Surgères s'est très bien passé, je pensais qu'il y aurait plus de passage. Nous poursuivons notre route jusqu'à Salles-sur-Mer qui marque la fin du cap à l'Ouest.

Après Salles-sur-MerUne nouvelle fois nous ne prenons pas racine, il faut repartir. J'apprends que Jérôme se prépare à la Transcontinental Race, une aventure qui doit valoir le détour ! C'est sympa de côtoyer différents types de randonneurs, du novice au plus confirmé. Les routes sont plus passantes par ici, notamment la D5 une longue ligne droite. Le vent est latéral mais finalement ça va, serions nous dans un bon jour ? Allez encore quelques tours de pédale pour atteindre Pont-l'Abbé-d'Arnoult où la moitié du chemin sera faite, en plus il fait faim ! 12H33 pause casse-croûte.

Rond point de SaintesAprès 20 bonnes minutes pour recharger les batteries nous prenons la direction de Saintes que nous allons traverser. Les rues sont désertes en ce dimanche pourtant beau. Les routes sont toujours aussi plates et très bonne nouvelle le vent n'a plus la même vigueur qu'à l'aller ! Nous aurions dû l'avoir pleine poire après Saintes et bien non. Nous sommes 8 à rouler ensemble depuis le dernier contrôle, très bonne ambiance et rythme régulier. Le dernier contrôle avant l'arrivée est au km 228 à Néré, nous tombons sur un bistrot tenu par un très sympathique anglais.

Grand arbreIl reste donc 75 kilomètres à parcourir. Le retour dans les Deux-Sèvres sera un peu plus vallonné mais sans grosse difficulté. La cohésion du groupe est très bonne. Nous passons de nouveau à Lezay où Bernard avait crevé 3 fois lors du 200. Le brevet se termine tranquillement, j'ai passé une excellente journée sans problème physique et matériel de bonne augure pour la suite des qualifs. Pour la petite histoire on m'avait demandé à quelle heure nous serions de retour à Ménigoute. J'avais dit 20H, nous sommes pile à l'arrêt de car quand le clocher sonne les 8 coups.

Le diaporama

sans nom