BRM 300 km Ménigoute - Saison 4

Les semaines défilent très vite et j'ai l'impression de ne pas avoir roulé depuis le 200. A 4 heures je me rends à l'arrêt de car, il ne fait pas trop froid (je suis quand même couvert comme en hiver, frileux comme je suis...). La remise des cartons se fait tranquillement, 2 pré-inscrits manquent à l'appel. C'est donc 15 randonneurs qui s'élancent pour ce nouveau 300.

DépartA peine arrivé à Sanxay quelques-un sont déjà loin. Inutile de vouloir les suivre, la journée va être longue. Nous roulons donc sagement en attendant le levé du jour. Je ne suis pas super bien réveillé même si je suis debout depuis 3H15. Les jambes tournent normalement sans plus. Avec la fraîcheur les arrêts pipi sont assez fréquents, je crois n'avoir jamais autant éclusé sur 2 heures de temps. Arrivé à Mirebeau nous retrouvons Didier, je ne l'avais pas revu depuis la Super Randonnée, ça fait plaisir. Quelques kilomètres nous séparent de Monts-sur-Guesnes premier contrôle. Nous y sommes à 7H45. Pointage dans une boulangerie, Jean-Marie nous prend le dernier pain aux raisins !! Je me contenterai de 2 chocolatines. Nous apprenons aussi que Christophe à cassé son guidon à l'arrêt heureusement, ça aurait pu être grave. Décidément avec le bris de chaîne sur le 200 c'est encore un abandon sur casse d'un vélo couché...

Contrôle Monts-sur-GuesnesUn groupe de 6 se forme : Serge, Didier, Loïc, Régis, Jean, Stéphane et moi. Très bon groupe qui roule très régulièrement. Le soleil est maintenant bien présent, une séance d'effeuillage s'impose. Le soleil nous permet aussi d'admirer la randonneuse Singer de Loïc dont le chrome brille de mille feux ! Le parcours n'est pas très exigeant et le vent est faible, la progression est donc aisée. Nous arrivons à Doué-la-Fontaine à 11H05, pointage dans un bar. Sandwich, coca et riz au lait au programme de la pause. J'en profite aussi pour enlever encore une couche, il va faire bon cet aprèm.

Contrôle Doué-la-FontaineNous sommes au point le plus au Nord de la balade, immanquablement il faut redescendre. Un peu plus du tiers du parcours est fait, je me sens bien. Toujours en bonne compagnie les kilomètres défilent tranquillement même si le relief est moins plat. Nous perdons Stéphane avant Bressuire, il finira à son rythme. A Beaulieu-sous-Bressuire un peloton assez compact est dans nos rétros, il nous rejoindra à l'entrée de Bressuire. Un gars me dit : " merci pour les clefs ! ". Je percute et me souviens du 200; un participant avait perdu ses clefs devant la mairie de Ménigoute, nous ne les retrouverons jamais. Nous trouverons une boulangerie a peine arrivé dans Bressuire (je lis de retour à la maison quelle se trouve rue de la Triche, ça me fait rire), il est 13H50. Jean-Marie et Dominique les rescapés couché sont aussi arrêtés ici.

Contrôle BressuireC'est un gros démarrage en côte qui nous attends pour quitter le point de contrôle. Le soleil donne donc grosse suée ! Nous quittons Bressuire sans problème, le parcours devient de plus en plus accidenté. C'est au tour de Jean d'aller à son rythme, il reste environ 120 km. Je prends vraiment beaucoup de plaisir à rouler sur ces petites routes bien sympathiques sous un soleil radieux. A L'Absie on se fait la pancarte avec Serge pour rigoler, j'avoue c'est lui qui gagne !!! On tourne en rond pour trouver un commerce au dernier contrôle, et finalement une auberge est ouverte et nous pouvons aussi faire le plein des bidons. Il est 16H55.

Contrôle St-Michel-le-Cloucq30 bons kilomètres sur des routes très passantes sont au programme, ça use. Je suis nettement moins à l'aise sur cette portion. Avant de récupérer la D329 bien plus calme c'est un petit bout de 2 fois 2 voies qui nous attend sur quelques hectomètres. Il reste quelques bosses dont celle de Clavé qui est assez rude pour une fin de brevet. Je note qu'il ne reste que la plus grosse bosse du coin que les brevets Ménigoutais n'ont pas gravi, la Donia. Ce sera pour 2015, avis aux amateurs... Nous arrivons à Ménigoute 3 minutes avant 20H. Franck est arrivé juste avant nous, félicitation pour ce premier 300. Pour ma part je suis très satisfait de ma journée, un super groupe (qui c'est réduit au fur et à mesure), des routes agréables et un beau soleil.

Vous pouvez lire le récit de Franck

Le diaporama

sans nom