BRM 200 km Ménigoute - Saison 4

DépartEn cette année de pré-qualif pour le prochain PBP je pensais avoir moins de participants que les années précedentes puisque le choix des BRM est plus important. Et bien non, la saison 2014 démarre comme la précédente s'est terminée (22 sur le 1000). Nous sommes 25 au départ, des fidèles et aussi de nouveaux randonneurs. C'est un grand plaisir de les accueillir même si je n'ai pas trop le temps de bavarder durant le rush de la distribution des cartons.

C'est la cloche de Ménigoute (pas moi hein, celle de l'église) qui donne le départ de ce nouveau 200. Les prévisions météo n'annonçaient pas un temps de rêve mais bon, ce matin il fait frais mais nous sommes au sec. Peu de temps après le départ je reçois un coup de fil de Louis-Marie, il vient de casser sa chaîne, brevet terminé... Le vent nous pousse et les discussions vont bon train. Ce sont un peu des retrouvailles et chacun parle de la saison passée et des objectifs de l'année. Je trouve l'allure du groupe très raisonnable (à part André qui part vitesse grand V). Le soleil est de la partie, vent dans le dos. Profitons-en ! Je ne vois pas passer ce premier tronçon, nous arrivons à Vendeuvre-du-Poitou à 9H (je note 8H59 sur mon carton soyons précis). Pointage dans une boulangerie.

Contrôle Vendeuvre-du-PoitouLe pain aux raisins englouti, c'est reparti sur le même rythme. Le vent est toujours dans le bon sens. Nous montons encore un peu au Nord jusqu'à Scorbé-Clairvaux (avant d'y arriver un peu de marche à pied pour passer un pont en construction) pour redescendre ensuite direction La Puye. Le parcours est un peu plus vallonné mais rien de méchant. Les nuages commencent à se mettre en place, je crains fort que nous ne soyons bien arrosés cet aprèm ! Le km 100 est atteint au second contrôle, il est 11h30.

Après Leignes-sur-Fontaine, direction Lussac-les-Châteaux. Le vent n'est plus mon ami, il ne nous quittera plus avant l'arrivée. J'ai du mal à suivre le groupe et je fais l'élastique. Je lâche après Mazerolles où de bonnes côtes me réchauffent. Nous avions pris ce chemin lors du 300 de 2012. Je gère tranquille mon allure jusqu'au dernier contrôle de Vernon. Pointage au bar où je prends un coca.

Contrôle La PuyeTout le monde repart, l'arrêt m'a plutôt fait du bien. Je reste à l'arrière en essayant de me protéger du vent. Ca discute beaucoup moins. A hauteur de Colombiers je laisse de nouveau partir le groupe. Inutile de s'accrocher et d'arriver explosé à l'arrivée surtout que je suis pas si mal que ça. En quittant la D611 j'aperçois Serge qui enfile son coupe vent sur le bord de la route, j'en profite pour faire un arrêt technique. Nous finirons ensemble mais avant nous essuyons une bonne grosse averse de grêle juste avant Jazeneuil. Ca souffle, ça caille et ça pique le visage !! Le calme revient et nous arrivons à Ménigoute sous le soleil.

La saison est bien lancée, la forme est bonne. 10H07 pour boucler ce 200 avec une petite heure d'arrêt.

Vous pouvez lire le récit de Franck alias presspuree.

Le diaporama

sans nom